Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme au Togo

Site du Fonds Mondial au TOGO

Accueil
Le Fonds Mondial au Togo
Composante VIH/Sida
Composante Tuberculose
Composante Paludisme
Fonds reçus/dépensés
Comment postuler ?
Salle de presse
Nos partenaires 
Contact
Theglobalfund.org
 

Renforcement de la lutte contre le Paludisme au Togo

Le paludisme constitue le premier problème de santé publique au Togo. Il sévit de façon endémique, donc toute l'année sur toute l'étendue du territoire avec une recrudescence en saison des pluies. Selon les statistiques sanitaires nationales de 2001, il représente 38,9% des consultations dans les formations sanitaires et 21,9% des hospitalisations. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés soit un taux de 48,9%. Le taux de létalité est de 7,4%. Le paludisme entraîne chez les femmes enceintes des avortements, des accouchements prématurés, des anémies, des nouveau-nés de faible poids. La chimio prophylaxie, si elle est bien suivie, diminue le risque de paludisme grave. Or, seules 30% environ des femmes enceintes observent correctement la chimio prophylaxie à la chloroquine. Aussi, on observe également une résistance à la chloroquine variant entre 20 et 30% dans certaines régions.
Par ailleurs, seulement 5,1%1 des ménages disposent au moins d'une moustiquaire imprégnée, moyen le plus efficace actuellement pour éviter la transmission de la maladie. Dans le cadre du renforcement de la lutte antipaludique, le Togo a élaboré un plan stratégique national "Faire Reculer le Paludisme" dont les interventions principales sont la prévention notamment par la promotion de l'utilisation de la moustiquaire imprégnée et la prise en charge précoce et correcte des cas dans les formations sanitaires et à domicile.
Le but de cette proposition du Togo intitulé "Renforcement de la lutte contre le Paludisme au Togo" est de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité dues au paludisme de 30 % d'ici fin 2008.

OBJECTIFS

Les objectifs et les principales activités de la proposition sont les suivants :

1. Augmenter le taux d'utilisation de la MII de 4% à 75% chez les femmes enceintes et
de 3% à 75% chez les enfants de 0 a 5 ans.

- Commander / distribuer des moustiquaires imprégnées d'insecticides au cours des séances de Consultation Prénatale (CPN) , de suivi de la croissance des enfants et à travers les réseaux de relais communautaires et des ONG
- Reproduire les supports éducatifs et de marketing
- Mener des campagnes de mobilisation sociale et de sensibilisation par les média, le personnel de santé et les ONG.
- Effectuer des tests de sensibilité des vecteurs aux insecticides.


2. Augmenter à 60% le taux de ré imprégnation des moustiquaires dans les foyers
- Commander les insecticides et kits individuels d'imprégnation
- Approvisionner les formations sanitaires, les relais communautaires et les ONG en insecticides et kits individuels d'imprégnation
- Organiser des campagnes de mobilisation et de ré imprégnation de masse

3. Amener 80% des femmes enceintes à suivre le Traitement Préventif Intermittent (TPI) à la Sulfadoxine - Pyriméthamine
- Approvisionner les formations sanitaires en Sulfadoxine-Pyriméthamine (SP)
- Distribuer la SP aux femmes enceintes au cours de la Consultation Prénatale

4. Augmenter de 35% la proportion des enfants de moins de 5 ans ayant le paludisme/fièvre qui sont correctement pris en charge à domicile
- Former 70 formateurs de pourvoyeurs de soins à domicile à raison de 2 par district à la prise en charge du paludisme simple
- Former 1500 pourvoyeurs de soins à la prise en charge du paludisme simple
- Organiser des séances d'information et de sensibilisation des mères et gardiennes d'enfants de moins de 5 ans.

RESULTATS ATTENDUS

- 75% des femmes enceintes et 75% des enfants de moins de 5 ans dormiront sous moustiquaires imprégnées.
- 60% des moustiquaires utilisées par les cibles seront ré imprégnées
- 80% des femmes enceintes bénéficieront du TPI
- Au moins 90 % des personnes avec une présomption de paludisme auront accès à un traitement rapide adéquat, dans un délai de 24 heures d'ici fin 2008.


Les bénéficiaires de la proposition sont la population en général et particulièrement les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans.
L'introduction du TPI va protéger près de 721 000 femmes enceintes, pendant que la moustiquaire imprégnée sera distribuée à environ 606 000 .L'approche intégrée de distribution permettra d'atteindre la majorité des femmes quelle que soit leur condition sociale. Ces mesures vont diminuer le nombre de cas de paludisme chez ces femmes ainsi que des cas d'anémies graves et de même que le nombre d'enfants avec un petit poids à la naissance.
Par ailleurs plus de 604 395 enfants de moins de 5 ans bénéficieront des moustiquaires imprégnées.

_______________________________________________________

Etat d'avancement des projets (Décembre 2005)
Première proposition pour la composante paludisme
(Version complète - Mai 2003)


Malaria
PALUDISME sur www.theglobalfund.org

2004 © Programme du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme au Togo Pour nous envoyer un mail